Formation classique

L'électricité et ses applications, qu'elles soient domestiques à travers les nouveaux équipements tertiaires ou industrielles à travers l'automatisation, les automates programmables... repoussent toutes les limites techniques. L'électricien accompagne cette évolution.

De l'habitat individuel aux grands ensembles, aux usines, aux centres commerciaux et de loisirs, aux installations collectives, l'électricien intervient de plus en plus tôt dans tous types d'installations, sous une forme de plus en plus technique.

Aujourd'hui le métier d'installateur électricien offre une véritable diversité technique, propre à satisfaire la curiosité de chacun :

  • énergies
  • éclairage
  • confort thermique
  • sécurité
  • gestion technique du bâtiment (GTB)
  • automatismes
  • communications


Les installateurs deviennent des multitechniciens qui ne vendent plus un produit, mais des systèmes et des services. Maintenance, conseil à la clientèle sur la gestion de l'énergie, le choix et les modes d'utilisation des équipements sont les compétences naturelles des électriciens de demain.

Du CAP au diplôme d'ingénieur, de nombreuses formations peuvent être aujourd'hui préparées soit dans le cadre d'un cursus scolaire classique, soit dans le cadre de l'alternance (contrats d'apprentissage ou contrats de qualification). Par tradition, le secteur du bâtiment accueille un grand nombre d'apprentis, notamment aux niveaux CAP, BP et Bac Pro.

Les métiers de l'équipement technique ne font pas exception, puisque les employeurs apprécient l'apprentissage qui permet aussi de mieux connaître un jeune avant de l'embaucher. Mais tout le monde ne souhaite pas mener de front études et activité professionnelle. Chaque système possèdes ses avantages et ses inconvénients. Aujourd'hui, chaque année, environ 70 000 jeunes suivent une formation pour aller travailler dans les métiers de l'équipement technique.