Le CAP est un diplôme professionnel qui se prépare en 2 ans après la 3e à temps plein ou en apprentissage.
Il débouche sur la vie active avec un emploi à la clé !

Une fois mon CAP d’électricien en poche, je fais quoi ?

Ma mission 

Avec le CAP, l’électricien intègre des lignes de câbles auxquelles il raccorde les différents équipements électriques pour distribuer l’électricité dans les bâtiments. L’électricien intégrateur travaille sur des chantiers de construction ou de rénovation, il coordonne ses activités avec celles des autres ouvriers. Après avoir étudié les plans et schémas qui concernant la pose des câbles, il repère le futur emplacement des disjoncteurs, tableaux ou armoires électriques. Il installe alors les canalisations et les supports, pose le réseau de câbles, implante les divers matériels (interrupteurs, prises de courant, appareils de chauffage) et effectue les raccordements nécessaires.

Mes domaines d’intervention 

Les domaines des missions de l’électricien sont variés, le bâtiment, l’industrie, l’agriculture, les services et les infrastructures.

Mes atouts pour réussir dans le poste et évoluer 

Esprit d’équipe, rigueur et sens des responsabilités sont vos principaux atouts. Les débouchés ne manquent pas et les chances d’évoluer vers un poste de chef d’équipe ou de chef de chantier sont réelles.

Une fois ces travaux achevés, il procède à une série de tests pour vérifier que l’installation est bien conforme aux plans et schémas fournis dès le départ. Il participe à la mise en service en présence du client et du chef de chantier.

Selon les chantiers, l’électricien peut assurer le câblage des liaisons informatiques ou de la téléphonie, intégrer et régler la vidéosurveillance, les systèmes d’alarme, la gestion du chauffage et de la climatisation.

Les missions s’effectuent sous la responsabilité du chef de chantier.

Et après mon CAP, puis-je continuer mes études ?

Après le CAP, il est possible de poursuivre sa formation, sous certaines conditions, en 1 an avec une mention complémentaire (MC) ou en 2 ans avec le bac Professionnel ou avec un brevet professionnel (BP)
Mention complémentaire Maintenance en équipement thermique individuel

Après cette formation complémentaire, vous êtes spécialisé dans la mise en service et de la maintenance préventive et corrective des installations et des appareils de production de chaleur, dans les secteurs des équipements thermiques, domestiques et petits bâtiments fonctionnels.
Les connaissances acquises au cours de la formation vous permettront d’installer, d’entretenir et de réparer, chez l’utilisateur ou en atelier, des appareils de chauffage et de production d’eau chaude.

Petit plus des enseignements suivis vous aurez les capacités et compétences pour gérer des stocks,

À l’issue cette formation, vous pouvez exercer votre activité dans une entreprise d’exploitation et de maintenance d’installations thermiques, de distribution d’énergie ou de chauffage.

Vous pouvez aussi travailler au sein du service après-vente d’un constructeur ou d’un distributeur de matériels thermiques.

Avec les enjeux de rénovations énergétiques et d’impacts environnementaux, cette mention complémentaire vous donne une spécialisation très concrète et recherchée par les entreprises.

Témoignage Gaspard 18 ans

Après la 3ème, j’ai souhaité quitter le cursus scolaire classique pour apprendre un métier. Très vite j’ai voulu faire un CAP d’électricité, j’étais minutieux et rigoureux et je savais que je trouverai du travail rapidement.

Une fois mon CAP obtenu, j’ai effectivement trouvé rapidement un emploi chez un artisan qui m’a toujours accompagné et m’a appris à développer mes compétences sur le terrain.

Au bout d’un an, mon patron m’a demandé si je souhaité reprendre mes études en apprentissage… J’ai dit oui de suite et je suis aujourd’hui en bac pro en apprentissage, j’alterne des périodes à l’école et le plus souvent je suis sur le terrain. C’est complètement différent que les études au collège… je peux mettre en pratique mes connaissances.